Comment sortir de la boîte ?

Comment sortir de la boîte ?

 

Pour ce premier article, je vais vous expliquer le concept de la boîte (domestication), pour cela je vais vous raconter l’histoire de Paul. (Rien à voir avec les boulangeries^^).

Paul est un bébé tout ce qu’il y a de plus normal, il vient de sortir du ventre de sa mère et on le met dans une boîte (la couveuse) ensuite lorsqu’il grandit, il va à l’école dans un bahut (argot pour dire école mais aussi pour désigner un coffre), puis là vient le temps de travailler donc de trouver une boîte, il mange des boîtes qu’il fait chauffer dans une boîte (micro-onde), il boit des boîtes et pour s’amuser il va en boîte. Et même pire pour s’y rendre il conduit une boîte (la voiture) il téléphone avec une boîte et il regarde une boîte (télévision) passivement et tout ça pour finir dans une dernière boîte que je vous laisse deviner (le cercueil pour les moins rapides ^^).

Comment voulez-vous ne pas avoir une vision étriquée de la vie avec tout ça et de plus ça encourage le repli sur soi et renforce les croyances limitantes. C’est pourquoi il est important, je dirais même urgent de sortir de cette boîte ! Vous allez me dire : « oui mais comment ? »

Voici justement le but de cet article, dans un premier temps vous sensibiliser sur le concept de la boîte et ensuite de vous donner les solutions pour en sortir. Avant toute chose, n’oubliez pas que c’est vous et seulement vous qui pouvez faire bouger les choses, prendre la décision et surtout passer à l’action.

Ce « concept de la boîte » nous empêche d’avoir une pensée construite et constructive, c’est pour cela qu’en premier lieu, il faut stopper les poisons de notre esprit.

  • Stopper les poisons

Tous les jours sans le savoir, nous nous empoisonnons la vie, à coup de télévision, de portable, de malbouffe et autre entourage négatif, qui n’ont qu’un seul but, nous empêcher de faire les choses et de les faire correctement et ainsi renforcer nos croyances limitantes.

Pour cela stopper les poisons : Éteignez votre téléviseur et vendez le même ! Sevrez-vous de votre téléphone portable (comment on faisait avant ?). Renseignez-vous sur la nutrition (article qui arrive bientôt) l’énergie est vitale et la malnutrition nous prive de cette énergie, ce qui entraîne le sentiment de ne pas pouvoir faire d’efforts. Faîtes le tri dans votre entourage sinon c’est laisser des mauvaises herbes dans son jardin ça attire les nuisibles ^^, les gens négatifs autour de vous déploieront une énergie folle à vous rabaisser ou à vous empêcher de faire.

  • Etablir de la clarté

Les poisons nous empêchent aussi de voir devant nous et de plus être dans un sentiment de flou, c’est pourquoi établir de la clarté est essentiel, c’est comme conduire quand il pleut sans utiliser les essuie-glaces. Pour que l’horizon devienne plus clair, posez-vous au calme et répondez à ces questions : Quel est ma situation à l’instant T ? (dans tous les domaines de votre vie). Quels sont mes forces et mes faiblesses (pour tous les domaines) et surtout qu’est-ce que je veux vraiment ? et pourquoi je le veux ? Ces simples questions sont d’une force inouïe, fondamentale même ! Répondez précisément à toutes ces questions et vous arriverez à définir le cap vers lequel vous voulez aller.

  • Les barreaux de l’échelle

Comme dit le célèbre adage « Rome ne s’est pas fait en un jour ». Une fois bien répondue aux questions et votre esprit étant plus clair, définissez des petites étapes pour arriver à votre but final. Les changements ne peuvent pas arriver du jour au lendemain. De plus, avant d’arriver en haut de l’échelle il faut monter barreau après barreau. Changez vos habitudes petit à petit, évite le découragement et accroit votre confiance.

  • Rester Focus

Le cap et les objectifs étant fixés il nous reste à garder les yeux rivés sur les buts à atteindre sans se laisser divertir. Ce qui n’est pas chose aisé dans l’air de l’ultra-connexion et du « je veux tout, tout de suite » mais réduisez vos divertissements, rester concentré sur ce que vous faites et faites une tâche après l’autre et pas plusieurs en même temps, le multi tâches nous embrouille l’esprit plutôt qu’autre chose.

  • Nourrir les plantations

Une fois votre « jardin » assaini et l’organisation mise en place, il faut nourrir vos futures plantations. C’est-à-dire qu’il faut renforcer vos nouvelles croyances positives, les entretenir ainsi que vos valeurs déjà présentes puis planter (semer) de nouvelles connaissances, de nouveaux procédés, etc pour fuir les fameux nuisibles et autres mauvaises herbes pour que votre jardin soit sain et resplendissant.

Pour cela nourrissez votre esprit avec des formations, séminaires, livres et en fréquentant les bonnes personnes.

  • Zone de confort

Si vous avez fait attention au titre il y a le verbe « sortir », ce qui veut dire aller hors de ses terres, sortir de sa zone de confort. La boîte non seulement elle vous empêche de vous activer mais elle réduit considérablement votre zone de confort et plus la zone de confort est petite plus le monde extérieur vous semblera terrifiant. Or c’est en se confrontant à lui que vous obtiendrez ce que vous voulez. Pour les plus timides (et j’en connais un rayon) faites des petites actions tous les jours, parlez à vos voisins, au postier puis à la coiffeuse, à la caissière, à vos collègues, à cette jolie fille ou joli garçon dans la rue et ainsi de suite.  Vous verrez avec étonnement que les gens réagissent bien et vous allez gagner en confiance même si l’échange est court ou se fini pas comme vous voulez, vous allez être heureux d’avoir osé.

Pour finir, je citerai ce proverbe japonais qui parle de lui-même « une grenouille dans un puits ne connait rien de l’océan ». Ouvrez votre esprit.

 

 

 

 

r.charpentier

1 réflexion au sujet de « Comment sortir de la boîte ? »

DMP PillsPublié le  4:33 - Mai 22, 2018

I think this web site contains some rattling fantastic info for everyone :D.

Vous devez être connecté·e pour laisser un commentaire.